La crise politique frappe la tête de l'état major. Un an et demi seulement et Jupiter connaît plus que des turbulences. 7 ministres démis, 3 ministres d'état abandonnent le navire promis au paradis. Une affaire Benalla qui n'en finit plus d'embarrasser par ses actes violents, ses mensonges, ses ombres, ses conséquences désastreuses. Un gouvernement composé de mis en examen ou en attente de l'être, tout cela contredit l'affirmation d'exemplarité macronienne. Le départ surprise de Hulot dénonçant le manque de moyens mais surtout le manque d'ambition écologique du pouvoir fut le premier cri d'avertissement. Suivi des déclarations de la championne du fleuret et de l'épée jetant l'éponge devant la minceur du budget réservé au sport. Au tour du ministre de l'intérieur qui refuse d'endosser la responsabilité de la barbouserie et les méfaits de la politique de Macron dont il critique la gouvernance. Même le premier des ministres envisage sérieusement son retour au Havre!

Macron a beau se recueillir sur la tombe du Général, il ne sortira pas indemne du cancer qui le ronge à savoir sa politique d'enrichissement des plus huppés au détriment des pauvres, salariés, retraités, jeunes. Le mécontentement, la colère gagnent des couches sociales qui croyaient en lui. Ses électeurs le lâchent, ses affidés renoncent. Seule, la constitution de la 5e république lui permet jusqu'à quand de se maintenir au pouvoir.

La constitution aggrave la crise politique. Pour la dénouer, il faut donner la parole au peuple donc retourner aux urnes. C'est le seul chemin démocratique. Tout autre solution ne sera qu'une tentative pour éviter la sanction populaire. Refonte du gouvernement, réforme constitutionnelle partielle, la constitution peut encore empêcher la démocratie de fonctionner normalement mais l'exigence d'une autre république monte dans le pays. La France veut respirer.

La monarchie parlementaire qui donne le pouvoir à un seul courant d'expression est en panne. Il faut en changer. Place au pluralisme politique. Place à une véritable représentation nationale aux assemblées. Rétablissement de la proportionnelle à toutes les élections. Le gouvernement doit être contrôlé par le parlement et les lois établies par les députés. Abolition des articles 49/3 et des ordonnances qui permettent d'entraver le bon fonctionnement de la démocratie. Ce ne sont que quelques pistes pour transformer notre vie politique. Indispensables pour revivifier notre nation.