31 octobre 2018

17 novembre: l'expression d'un ras le bol!

Plus de 450 initiatives pour protester contre l'augmentation des prix des carburants, un mouvement populaire de grande ampleur. Que l'on soit urbain ou de milieu rural, les hausses vont réduire les moyens d'achat des salariés, professions libérales, petits patrons, retraités ou auto-entrepreneurs. Après les hausses de la CSG, du gaz, des prix alimentaires, des transports, des mutuelles, des impôts c'est la goutte de trop. Les promesses de Macron sur le pouvoir d'achat ont fait long feu. Supprimer les cotisations patronales et... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 19:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 octobre 2018

Le vote brésilien signe le désespoir!

Les électeurs brésiliens se sont prononcés majoritairement pour Bolsanero. Un vote franc, un vote désespéré! Le Brésil connaît une montée de la violence, un recul social important, une politique ultra libérale, une recrudescence des mafias. La totale pour un peuple très divisé par les questions sociétales, les querelles religieuses, les combats politiciens. Comment ne pas comprendre le besoin d'une vie meilleure, d'une vie pacifiée, d'une vie plus humaine? Les millions d'électeurs ont été trompés et se sont trompés. En votant pour... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2018

le déclic, prévisible ou pas?

La journée d'action contre l'augmentation du prix des carburants va marquer l'opinion. La pétition sur les réseaux sociaux connaît un succès. Des collectifs se multiplient. L'auto-organisation des gens surprend ceux qui ne mesurent pas le niveau de colère de la population. Pourtant les signaux ne manquent pas. La contradiction entre les 1% de privilégiés qui s'accaparent les richesses et le reste de la population ne peut que provoquer des actions de défense regroupant des classes sociales différentes. C'est le cas avec ce mouvement.... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2018

Nous gagnerons le combat !

Déchaînés, pouvoir et médias pensaient nous enterrer. Bien sûr nous n'étions pas préparés à subir un tel choc, une telle violence, une telle haine. Militant depuis 1958, je croyais mon cuir tanné, carapacé. Pourtant des affaires, j'en ai vécu : des campagne anti Marchais aux affaires financières, de l'affaire Fiszbin à l'opération Solidarnosc, je pourrais poursuivre l'énumération ce qui vous soûlerait. Bref je me sentais fort. Erreur. La bourgeoisie française loin d'être bête invente de nouveaux procédés pour nous faire douter.... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2018

Quel côté de la barricade camarade?

Suis sidéré. Presqu'une semaine que j'attends une réaction positive de mon journal "L'humanité". Abonné de l'huma-dimanche, abonné de la quotidienne, je ne piges plus. L'huma, qui m'avait habitué à discerner le combat contre les médias sans mettre tous les journalistes dans le même sac, se mure dans un silence éloquent. Pensent-ils à la rédaction que plus les médias sont aux mains des milliardaires, plus la démocratie se renforce? Sont-ils en phase avec les journaleux qui crachent leur venin, leurs invectives sur la force... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 octobre 2018

le début de la bérézina!

Depuis 5 jours, les médias pilonnent Mélenchon. Sans succès. L'homme résiste et plus exceptionnel, il contre attaque. Ses électeurs, ses militants le soutiennent. Les pseudo-journalistes s'énervent, perdent leur sang froid. Comment, les manants ne les croient plus sur parole? quel monde! Pourtant ils ne manquent pas d'éléments de langage pour décrier le chef de la France Insoumise: violent, grossier, mégalo, tonitruant, furieux, machiste, irrespectueux, emporté, etc.... Je crois que dans toute ma vie militante ( près de 60 années) je... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 09:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 octobre 2018

Pour une commission d'enquête sur les comptes de campagne de tous les candidats en 2017!

Les médias organisent un pataquès pour matraquer Mélenchon. Pourquoi un tel acharnement? Des journalistes en manque de sensationnel? Des pseudo-spécialistes grassement payés par les milliardaires propriétaires de télés, de radios et de journaux pour défendre la macronie? En meute, ils font feu de tout bois sans réflexion, usant des mêmes arguties, sans jamais douter de leurs affirmations même si les faits les contredisent. Un film sur les médias avait titré "les chiens de garde". Je crois que c'est effectivement leur fonction... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 19:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 octobre 2018

le pouvoir perd la boule!

Mardi, à la fraîche, la police perquisitionne les locaux de la France insoumise et du parti de gauche. Simultanément, une dizaine de militants dont Mélenchon sont tirés de leur sommeil par des policiers armés. Comme de vulgaires terroristes! Ordinateurs, fichiers, portables, tout le matériel réquisitionné sans procès verbaux, sans explications. Comme au bon vieux temps de l'occupation. La comparaison est osée certes mais il y a un peu de ça. Le jour même du remaniement ministériel. Coïncidence? On apprend que le Parquet a ordonné... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2018

l'olympie n'est plus ce qu'elle était!

Il y a 17 mois, Macron réalise son hold-up électoral. Minoritaire dans les urnes ( 24% des votants), il devient le Jupiter de la 5e république. Les médias nous le présentait comme le petit nouveau qui allait révolutionner la classe politique en pratiquant les réformes espérées par les français. On allait voir ce qu'on allait voir! Premier signal, les ordonnances pour éliminer tout débat et saccager les droits des travailleurs ( inversion des normes: l'accord d'entreprise prévaut sur la loi, le référendum patronal pour scuiser les... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2018

Le cancer du collomb après le cri du hulot!

La crise politique frappe la tête de l'état major. Un an et demi seulement et Jupiter connaît plus que des turbulences. 7 ministres démis, 3 ministres d'état abandonnent le navire promis au paradis. Une affaire Benalla qui n'en finit plus d'embarrasser par ses actes violents, ses mensonges, ses ombres, ses conséquences désastreuses. Un gouvernement composé de mis en examen ou en attente de l'être, tout cela contredit l'affirmation d'exemplarité macronienne. Le départ surprise de Hulot dénonçant le manque de moyens mais surtout le... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]