29 décembre 2018

Que cherche Emmanuel Macron?

La question se pose avec acuité. Depuis 7 semaines, le chef de l'État refuse de répondre aux revendications des gilets jaunes. Pourtant il connaît les problèmes: pouvoir d'achat, augmentation sensible du Smic,des minima sociaux, des retraites. Pour les financer , rétablissement de l'impôt sur les fortunes. Sur le plan démocratique, mise en place du référendum d'initiative citoyenne. Mais le président reste aveugle, sourd et muet. Cherche-t-il la provocation? Cherche-t-il un pourrissement? Cherche-t-il la répression comme moyen de... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2018

Le rêve brisé de Macron!

Pas de chance pour Macron! L'essoufflement tant désiré n'aura pas lieu. Les gilets jaunes non seulement persistent dans leurs exigences revendicatives mais leur mouvement se renforce car de nouvelles catégories entrent en action. Je pense aux "stylos rouges", enseignants en colère, qui se rassemblent sur leurs problèmes et cherchent à créer un rapport de forces plus favorable pour obtenir des moyens, des salaires corrects revalorisés et des conditions d'éducation meilleures pour leurs élèves. La retenue à la source des impôts va... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2018

Je vous souhaite de belles fêtes combatives!

Demain c'est Noêl. Une fois n'est pas coutume, le père Noêl sera jaune. Le réveillon ou les repas familiaux seront agrémentés de nombreuses discussions sur le mouvement des gilets jaunes. Phénomène rare, la politique s'inscrira aux menus. Jamais auparavant les débats n'auront eu le goût de la lutte, de la manifestation, de la revendication. Le peuple écrivant une glorieuse page d'histoire de notre pays, va fêter un Noël de combat, de réflexions. Chacune et chacun va y aller de son expérience, de son idée, de son interrogation, de ses... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 17:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2018

Policiers mieux traités que gilets jaunes?

Six heures ont suffi. Le gouvernement a cédé 130€ mensuels pour les policiers. Six semaines d'actions diverses, les gilets jaunes n'ont presque rien obtenu. Deux poids deux mesures! Le système Macron se dévoile. Diviser les catégories pour mieux nous enfumer! C'est compter sans l'intelligence des gilets jaunes. Le mouvement continue. Noêl se fera sur les ronds-points et le réveillon de nouvel an également. La justice et l'égalité de traitement  vont contribuer à mécontenter les gens. La vague protestataire va les submerger. Ce... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2018

La Pétaudière en marche!

Cacophonie, désordre, irresponsabilité, délire, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la crise politique qui n'en finit pas. Le gouvernement ne gouverne plus, le parlement est tétanisé, l'Assemblée nationale ne joue aucun rôle. Seul Macron tel un monarque décide de tout ce qui est cause du chaos dans lequel se trouve le pays. Le blocage des institutions crée un malaise qui ne pourra trouver d'issue que dans une élection. La parole doit revenir au peuple souverain. Dissolution, référendum, démission, réponse sociale sont les... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2018

Edouard en redemande!

Edouard Philippe annonce deux autres mesures. Le versement de la prime d'activités de 100€ en février, le référendum d'initiative citoyenne en débat.  Il ajoute que le changement concernera la méthode et non pas un changement de cap. Dont acte. Rien ne change par rapport au  discours de Macron. Incroyable, le gouvernement redevient sourd, aveugle et bégayant. Qui va payer, les riches? Que nenni! ce sont les classes moyennes qui vont casquer si le mouvement s'achève. Pour ma part, je pense qu'il faut amplifier le mouvement... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2018

Après l'acte 5, préparons l'acte 6!

Ce soir, l'acte 5 s'achève sur un mouvement le plus important depuis le début. Plusieurs centaines de milliers de gens, jeunes ou moins jeunes, salariés ou pas, auto entrepreneurs ou artisans, commerçants ou professions libérales, tous unis pour dire non aux propositions mensongères de Macron. Chacun a réfléchi après le discours du Président. Chacun a calculé, chacun a bien compris. Le Président a biaisé, enfumé, trompé. La prime de 1000€ sera au bon vouloir des patrons. Comme ils ne sont pas philanthropes, les salariés n'auront... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2018

La peur de Macron!

Stasbourg est en deuil. Je suis solidaire des familles des victimes et je condamne le terrorisme. Des questions se posent sur l'utilisation des forces de l'ordre. Comment se fait-il que les manifestants gilets jaunes soient fouillés et que des terroristes connus de la police se promènent librement avec une arme dans la poche? Comment est-ce possible qu'après l'attentat, le coupable s'échappe malgré les caméras vidéos qui pullulent dans la ville de Strasbourg? Comment une personne fichée, surveillée, connue puisse sortir des radars... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 15:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 décembre 2018

Épargner les riches!

Pas de surprises! Macron l'a joué fine. Discours en 3 actes. La moitié pour expliquer qu'il nous comprend mais nous rend responsable de la violence. Pas un mot de compassion sur nos amies écrasées sur les ronds-points, pas un mot sur les humiliations subies par les manifestants et les lycéens. Or c'est la violence d'État qui s'excerce depuis  la loi El Khomri en passant par la loi travail (affaire Benalla) et accentuée ces jours-ci. Le pouvoir veut mater l'IPP ( Insurrection populaire pacifique) pour défendre le système... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 09:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 décembre 2018

Que dira Jupiter ?

Après avoir créé le chaos social et politique, Macron va daigner s'adresser au pays. Pour lui dire quoi? Qu'il condamne la violence après l'avoir laissée se développer? L'argument est court et inaudible. Ce samedi, les mesures prises par la police ont évité le pire qui nous était promis. il y a donc bien eu une faute commise par le ministre de l'intérieur la semaine précédente. Les casseurs ont été livrés à eux-mêmes. Rien n'a été fait pour les empêcher de casser, de brûler, de profaner. Castaner en porte la responsabilité première.... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]