19 octobre 2012

Que dites-vous monsieur Jouyet?

La banque publique d'investissement est créée. Au poil! Enfin une mesure favorable au financement des entreprises pour qu'elles développent l'innovation technique et répondent aux besoins humains. le gouvernement nomme Mr Jouyet, un homme de l'establishment à la direction. Pourquoi pas? Patatras, ce directeur annonce froidement en bon technocrate qu'il doit être qu'il veut bien financer les entreprises mais pas les canards boiteux tels les Arcelor-mittal de Lorraine. Les salariés de Florange ont bien compris le message. De l'argent,... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 15:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 octobre 2012

Mais que fait Arnaud?

 Alcatel annonce ses suppressions d'emplois notamment dans le centre de recherche de Vélizy en région parisienne. Exit la richesse intellectuelle et scientifique du groupe français. Pas un jour sans qu'une entreprise dévoile des projets de réduction d'activités, de fermeture, de restructuration, de délocalisation, de plan social. Quelque soit le mot employé, ce sont des êtres humains qui perdent leur travail, leur salaire, leur valeur. Au nom de la compétitivité, de la concurrence dont on nous targue les bienfaits pour la... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2012

Ne nous laissons pas pigeonner!

Nous connaissions le mensonge, l'enfumage, le passage en force. Lot commun des gouvernants minoritaires qui, décriés par leurs peuples, imposent leurs politiques. Un autre moyen est utilisé: le GAG! si possible à répétition. La semaine passée en est truffée d'exemples. Commençons par l'attribution du Prix Nobel de la Paix attribué à l'union européenne. Je crois rêver. Innocemment je pensais que le Nobel de la paix devait revenir à des personnalités qui à un moment donné de leur activité publique avaient pris une décision courageuse,... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2012

Austérité patriotique?

Ce nouveau concept hante le gouvernement. F.Hollande l' a développé dans son intervention télévisée début septembre. Depuis les ministres l'ont intégré dans leurs interviews : faut être patriotes. Patriotisme industriel déclare Arnaud Montebourg en cédant aux pressions patronales qui démantèlent les entreprises. Patriotisme national  s'exclame Jean Marc Ayrault en demandant des efforts budgétaires aux classes populaires qui ne sont en rien responsables des dettes accumulées et organisées par les banquiers et les précédents... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2012

la prestidigitation pour remplacer la politique?

 Le gouvernement socialiste multiplie les tours de passe-passe:  la capitulation devant les décisions de la famille Peugeot, les reculs du ministre du redressement économique devant madame Parisot, la soumission de la France aux diktats de Bruxelles et d'A.Merkel et la ratification du traité Merkel-Sarkozy nous sont présentés comme autant de combats gagnés sur le patronat et la finance. Depuis la mise en place du gouvernement où est la politique de gauche que la majorité a souhaité? Le changement c'est maintenant, ce... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2012

La confirmation!

314 sièges pour le parti du président soit la majorité absolue. Plus fort score depuis 1981. Ainsi va la monarchie républicaine sous "la cinquième".  Notons que près d'un électeur sur deux (44%)  s'est abstenu de choisir. Nouveau record de non participation. Silence des commentateurs sur le fait suivant: le parti socialiste et l'UMP détiennent à eux deux près de 90% des élus de l'assemblée nationale. Quid de la représentation nationale dans sa diversité et son pluralisme? Un changement de nos institutions notamment en... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 19:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2012

les dés sont pipés!

Ces jours-ci, je rencontre de nombreux amis découragés, souvent au 36e dessous. Ils ne digèrent pas ou mal les résultats du premier tour des législatives. Je les comprends mais je ne partage pas leur analyse. Un examen rapide confirme la volée de bois vert du parti sarkozien et à contrario le succès du parti du président Hollande. Résultat normal du quinquennat établi par L.Jospin dont nous vérifions la cohérence désastreuse pour la démocratie. Les deux grands partis éliminent la présence de tous les autres. C'est "l'effet... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 18:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mai 2012

Un jour à Paris 12e: deux évènements!

Mercredi 30 mai fera date. Présence de J.L.Mélenchon sur le marché du cours de Vincennes à 12 h 30 pour soutenir le candidat du front de gauche A. Corbière et le même soir à 19h théâtre Marsoulan, le face à face C.Beigbeider/A.Corbière. Le représentant du patronat opposé au représentant des forces du travail. Ça promet. Débat sur un fond de crise sociale aiguë doublée d'une crise politique de grande ampleur. Après le dégagement de Sarkozy, après la victoire de la gauche radicale en Grèce, au moment d'une confrontation sociale sans... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2012

Premières alertes au G8!

Premiers pas du nouveau Président : premières glissades. Les troupes françaises ne quitteront pas l'Afghanistan dès la fin de l'année comme F.Hollande l'a promis durant sa campagne électorale. Seules, les "troupes combattantes" réintégreront leurs  foyers. L'habillage verbal camoufle la réalité: les troupes resteront pour "former" l'armée régulière afghane. C'est ce qui se produit déjà aujourd'hui. Chacun en mesure l'efficacité en termes de morts et en destructions matérielles. Après 10 années de guerre américaine dont la France... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2012

l'occasion manquée!

Les négociations engagées entre le Parti socialiste, le Front de gauche et Europe écologie les verts sur des candidatures uniques de la gauche face au Front National ont capoté. Pourtant les propositions du Front de gauche permettaient à chaque formation de s'y retrouver. Sur 29 circonscriptions en jeu, 11 revenaient au PS, 8 à EELV, 1 au parti radical et 9 au Front de gauche. Le "geste" était raisonnable. Le parti socialiste et Europe écologie l'ont rejeté. Plutôt qu'un bon accord, ils ont choisi la division malgré les risques de... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]