18 septembre 2018

Le vent nouveau se lève!

Après une éclipse d'écriture, je reprends le clavier pour donner mon sentiment à propos de la politique nationale et internationale dont de profondes fractures fragilisent le présent et impactent l'avenir. Aujourd'hui, je vais essayer de répondre à une interrogation de quelques amis rencontrés à la fête de l'huma, au demeurant un succès rassemblant des bandes de jeunes  (pas seulement) affirmant leur envie d'un monde meilleur. Est-il possible de changer cette politique ? Je débattai disais-je avec mes amis sur la situation... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2017

les foudres de Jupiter peuvent être arrêtées!

Depuis son élection, Macron n'a qu'une idée: démolir le système social français pour y substituer un système anglo-allemand qui rendrait le patronat et la finance maîtres de la vie sociale, économique et politique. Le rêve du Medef . Pour y parvenir, Macron déploie sa stratégie en plusieurs actes. Premier axe, les ordonnances décriées par les parlementaires désaisis, contestées par les syndicats, critiquées par les électeurs majoritaires n'ayant pas voté pour lui. Ce qui lui vaut une rentrée offensive en ce mois de septembre avec les... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juin 2017

un tsunami frappe le pays!

Les électeurs ont tranché: les candidats "En marche" ont le vent en poupe! La vague macroniste s'est amplifiée, conséquence des institutions de la cinquième république qui donne un super bonus au parti du président. Le pari de Macron est en passe d'être gagné, une majorité absolue se dessine pour le second tour. Triste pour moi mais le fait est là, incontestable. Nous assistons à la défaite de la démocratie. Plus de la moitié du corps électoral s'est abstenue. Un record sous la Ve république. Le rejet du système politique produit... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2017

La peur n'évite pas le danger!

Depuis la mise en place du nouveau gouvernement macroniste dirigé par la droite, pas un jour ne passe sans une diversion mettant en cause Mélenchon. Quelle mouche les pique? La peur que la France Insoumise renouvelle son score du premier tour de la présidentielle ce qui empêcherait Macron d'avoir une majorité présidentielle à l'Assemblée Nationale. Ce calcul n'est pas dénué d'intérêt. En effet, si l'électorat de Mélenchon se remobilise le 11 juin, de nombreux députés FI siégeraient et de nombreux candidats "en marche" seraient battus,... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 17:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mai 2017

place à l'armée mexicaine!

Lepen éliminée, c'est fait. Macron président, il l'est. Les problèmes réglés, certes pas. Comment un président minoritaire dans l'opinion, je rappelle son score de premier tour 24% des exprimés, va-t-il gouverner un pays aussi divisé, fracturé, mécontent et coléreux? Une gageure! Assurer sa victoire par la peur de son adversaire n'évite pas les contradictions qui travaillent en profondeur le peuple français. Le président devra rapidement clarifier avec qui il compte diriger la France pour appliquer son programme de poursuite et... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

presidentielle: le mot de la fin!

La consultation des "insoumis" traduit le désarroi général à la veille du deuxième tour. Tous les partis et organisations sont troublés car de nombreux électeurs se demandent quel est le vote efficace. La grande majorité des électeurs progressistes combattent le Front national et ce depuis qu'il existe. Personne ne peut mettre en doute leur résolution à battre Lepen fille comme ils ont fait barrage au père. La question n'est pas là. Le problème, de taille, est qu'en face se présente Macron, l'initiateur du Cice, du pacte de... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 11:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2017

Ensemble continuons!

Il faut que le score de la France Insoumise soit énorme pour que l'ensemble des médias et du monde politique soit intéressé par la prise de position du candidat Mélenchon. Tous lui tombent à bras raccourcis pour l'accuser de faire le jeu de Lepen et le conjurer de soutenir Macron. Que d'hypocrisie, de malhonnêteté, de fiel, d'invectives n'a-t-on pas lu et entendu. Seuls, les analystes sérieux ont perçu la baisse de l'électorat du FN dans les circonscriptions qui ont porté Mélenchon à un très haut niveau ce qui témoigne de la force... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2017

la pâte et le levain!

Le chamboule tout est réussi. Parti socialiste et parti "les républicains" défaits, droite éclatée, gauche explosée,  petits partis atomisés, tel est le séisme qui secoue le pays. Le FN s'ancre dans les zones rurales. Dans ce chaos, la France Insoumise et son candidat gagnent la "remontada" avec 7 millions de voix et ses 20% qui vont peser dans la vie politique nationale. Un chiffre à comparer à celui obtenu par Jacques Duclos à l'élection présidentielle de 1969. Les observateurs perspicaces notent que la jeunesse préfère le plus... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2017

Rassemblement contre Lepen!

La déception passée, les ressentiments enterrés, les bisbilles rangées aux placards, seule l'analyse concrète demeure et nous guide dans nos choix. Macron face à Lepen, c'est la physionomie du deuxième tour. J'avais senti la montée du représentant des financiers déguisé en "jeune homme nouveau" mais j'ai sous-estimé le score de la seconde probablement aidée par la peur créée médiatiquement autour des "attentats". Les analyses confirmeront ou pas. Le fait est là: la lutte pour le pouvoir se jouera entre eux, sans possibilité de... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 18:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2017

l'heure du choix!

Jamais depuis 1958, je n'ai vu une campagne politique présidentielle aussi palpitante, aussi incertaine, aussi animée. Les jeux étaient courus d'avance. De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterand, Chirac, Sarkozy, Hollande étaient donnés gagnants avant l'ouverture des urnes. Les uns élus par défaut, d'autres portés par des vagues submergentes. Le système présidentiel jouait à plein. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Ce système est en crise, à bout de souffle, fini. Tout a été essayé pour maintenir les français dans un système... [Lire la suite]
Posté par josespinosa à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]