A écouter nos médias, une révolution de progrès a lieu au Vénézuela. La preuve: le président de l'assemblée nationale, opposant au président élu de la république bolivarienne Maduro, s'auto-proclame chef de l'État. Immédiatement Trump reconnaît celui-ci. Effaçant du même coup l'élection démocratique présidentielle, soutenant les violentes manifestations organisées par la bourgeoisie des riches vénézueliens pour éliminer les mesures de redistribution des richesses. Les Etats-Unis renouent avec leurs anciens démons: rétablir des dictatures dans les pays latino-américains en usant de coups d'état préparés à la Maison Blanche. 

Depuis des mois, Trump s'efforce de torpiller toutes les initiatives de Maduro pour sortir de la crise économique et sociale organisée par le patronat et les financiers vénézueliens. Manifestation après manifestation, la violence des groupes de droite et d'extrême droite s'amplifie pour créer le chaos. Maître des principaux médias et télévisions, la bourgeoisie n'accepte pas que la population soutienne le parti du président et s'accroche aux mesures progressistes en matière de santé, d'éducation et d'aides alimentaires pour tenter d'enrayer la pauvreté.

Heureusement, les forces armées ont réagi pour empêcher le "golpe". Souhaitons que l'alliance entre forces populaires et l'armée nationale se renforce pour éviter un bain de sang. Le Vénézuela doit conserver son intégrité, son indépendance et refuser toute intervention étrangère. La France devrait soutenir le gouvernement légal de ce pays et dénoncer les interventions extérieures notamment des  USA.

Or Macron soutient les manifestations violentes anti gouvernementales en félicitant les groupes factieux armés et criminels. Une fois encore, notre président se place au premier rang d'une intervention dans la politique intérieure d'un pays.  Macron renie les principes démocratiques qui régissent les rapports internationaux. Il déshonore la France en participant au désordre mondial sous la houlette de Trump.

Avec les forces progressistes françaises et internationales, réagissons contre les opérations déstabilisatrices menées par Trump et ses vassaux.  Le peuple Vénézuelien a besoin de notre solidarité.